Un bref rappel de biologie


Nous vous proposons ici un bref coup d'oeil sur une vaste matière qu'est la biologie cellulaire. Cette matière étudie les cellules. Une cellule est la plus petite unité vivante capable de se reproduire de façon autonome. Le corps humain compte 100 mille milliards de cellules, qui se renouvellent et évoluent constamment. Les cellules sont organisées en tissus, dont sont constitués les organes qui composent les différents systèmes (nerveux, hormonal, respiratoire, etc) de notre corps. Toutes nos cellules sont des clones évoluant différemment grâce au phénomène de différentiation cellulaire. Les cellules sont à leur tour composées de plusieurs organites, dont le noyau. Le rôle principal du noyau est le stockage et la réplication de l'ADN.

Pourquoi l'homme mange?

Manger est indispensable à la vie. L'homme mange afin d'acquérir l'énergie nécessaire à la croissance et au maintien de ses cellules et d'assurer le bon fonctionnement de son organisme. Les aliments que nous ingérons sont composés de:

  • d'éléments qui nous sont utiles, les nutriments;
  • de déchets qui ne nous sont pas utiles et que notre organisme va devoir éliminer

Notre organisme est capable de détruire les nutriments en molécules afin d'en extraire de l'énergie ou bien de synthétiser ces molécules en élément dont il a besoin. Parmi les nutriments, nous distinguons généralement:

  • les macronutriments: ceux à partir desquels notre organisme peut produire de l'énergie. Il y a 3 groupes de macronutriments: les glucides (4 kcal/gr), les protides (4 kcal/gr) et les lipides (9 kcal/gr). 
  • les micronutriments: ceux qui sont nécessaires au bon fonctionnement de notre métabolisme. Les micronutriments regroupent les vitamines, les minéraux, les acides aminés essentiels, les acides gras essentiels et les phytonutriments.

Les besoins des cellules varient en fonction de leur type et de leur fonction.

Manger... comment cela se passe?

La digestion est un processus complexe dont l'objectif principal est de décomposer et de simplifier, par des actions mécaniques ou chimiques, ce que nous mangeons en nutriments dont nos cellules pourront se nourrir pour ensuite pouvoir remplir leur fonction.

Dans la cavité buccale, les dents broient la nourriture et la salive entame déjà la digestion chimique des aliments.

L'estomac est une poche musculaire qui s'étire à mesure qu'il se remplit. Il malaxe les aliments. Les différentes glandes stomacales produisent alors des substances (notamment des enzymes et de l'acide chlorhydrique) permettant de décomposer les nutriments. La nourriture ingérée devient alors une bouillie qui est déversée par à coup dans l'intestin grêle.

Le foie et le pancréas sont des glandes annexes au tube digestif sécrétant d'autres substances qui permettront au duodénum de continuer la décomposition des nutriments. L'intestin grêle est le segment où s'opère l'absorption des nutriments. Sa muqueuse est incroyablement sinueuse et pleines d'excroissance de façon à augmenter sa surface (plus de 200 m2) par laquelle les éléments assimilables sont transférés vers le système circulatoire sanguin ou lymphatique. Le gros intestin ou le colon voit arriver les déchets, toujours liquides. Il permet de réabsorber l'eau et transforme les déchets en matière fécale. Les nutriments absorbés passent donc dans le sang des capillaires intestinaux. Ce sang contient des concentrations importantes en glucides, lipides ou protides. Ces concentrations sont bien supérieures à celle que l'on trouve dans le sang circulant dans le reste de l'organisme. Le sang en provenance de l'intestin et de l'estomac est dirigé vers le foie. Le foie assure donc un contrôle sur la composition du sang qui circule dans tout l'organisme. Le foie veille à ce que le taux de sucre dans le sang convienne au besoin de l'organisme, convertissant l'excédent en graisse.

Le rapport avec notre approche?

La qualité de notre nourriture et son adéquation aux besoins de notre organisme sont éminemment clés. Notre pratique de la nutrition nous a convaincu que changer notre alimentation peut non seulement régler bons nombres de dysfonctionnements de notre organisme et surtout est la base d'une bonne santé.